Tremblements de terre en Israël

Publié le par Cédric FRUHINSHOLZ

Le 20 novembre dernier, le sol d’Israël était secoué par un séisme de magnitude 4.5 sur l’échelle de Richter. Il s’est ressenti aux quatre extrémités du pays, à Haïfa, Tel Aviv, Jérusalem et Eilat. Il n’a heureusement causé aucun dégât, mais il nous rappelle certaines réalités bibliques liées à des tremblements de terre en Israël, comme par exemple dans Zacharie 14 :4, parlant de l’avènement du Messie à Jérusalem : « Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des Oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’Orient ; la montagne des Oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il se formera une très grande vallée : une moitié de la montagne reculera vers le septentrion (le nord), et une moitié vers le midi (le sud) ».Il est aussi question dans l’Apocalypse, de deux tremblements de terre important annonçant la fin des temps et par là même la venue du Messie : « A cette heure-là, il y eu un grand tremblement de terre, et la dixième partie de la ville tomba ; sept mille hommes furent tués dans ce tremblement de terre, et les autres furent effrayés et donnèrent gloire au Dieu du ciel » (Apo 11 : 13), « et il y eu des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, et un grand tremblement de terre, tel qu’il n’y en avait jamais eu depuis que l’homme est sur la terre » (Apo 16 : 18). Ces phénomènes doivent arriver selon les Ecritures dans des régions proches de Jérusalem.

 Rift-africain.jpeg

Des scientifiques ont révélé qu’environ tous les siècles ou demi-siècles la région d’Israël était fortement secouée, les deux derniers violents séismes datant de 1927, centralisé à Jéricho (24 km de Jérusalem) avec une magnitude de 6.3, et 1995, partant du Golfe d’Akaba dans le Sud d’Israël, avec une magnitude de 7.2 sur l’échelle de Richter. Cela s’explique simplement par le fait qu’Israël se trouve le long de la Vallée du Rift Africain. C’est une grande faille géologique qui s’étend sur 4800 km de la Syrie au Mozambique et qui passe par la mer Morte. C’est d’ailleurs elle qui est à l’origine de la Vallée du Jourdain : la ville de Tibériade se situe à 212 mètres au-dessous du niveau de la mer, et plus au Sud, on se retrouve à la Mer Morte, le point le plus bas du globe à -417m. Cette faille est aussi à l’origine de grands lacs (Kivu, Tanganyika, Malawi) et de montagnes (le Kilimandjaro, le mont Kenya). En moyenne la vitesse d’ouverture de la faille est de 10mm/an, ce qui ne se ressent pas dans la vie de tous les jours mais crée inévitablement une constante accumulation de pression dans le sol de toute la région. Et lorsque cette pression est relâchée, alors nous assistons à des catastrophes comme il y a eu en Turquie en 1999 ou à Bam en Iran. Le gouvernement israélien est bien au courant de la situation et connaît les risques. En effet, sauf un miracle de Dieu, les pertes humaines et les dégâts seraient considérables puisqu’aucun bâtiment datant d’avant 1990 n’a été bâti pour faire face à ce cas de figure, ni même les centres industriels et usines du pays. Et dernièrement près de la moitié des chefs de la police du pays s’est réuni pour discuter de l’imminence d’un séisme de grande envergure qui causerait d’après leurs premières estimations 30 000 victimes et la destruction de la Vieille Ville de Jérusalem qui est bâtie sur des couches de ruines et de débris.

 zahal_idf_israel_defense_forces_metal_hat_badge.jpg

Vous vous dites sûrement que puisque le gouvernement est au courant de la situation, des mesures vont être prises rapidement. Seulement c’est loin d’être aussi facile, car ce danger ne fait que s’ajouter à une liste déjà longue de choses auxquelles Israël doit faire face quotidiennement, avec en tête de liste le terrorisme. Le pays est constamment en état d’alerte à cause de ses pays voisins mais la menace vient aussi de l’intérieur même du territoire. Chaque jour sans exceptions, grâce à Dieu, des attentats sont déjoués et beaucoup de ressources sont nécessaires pour arriver à un tel résultat. A cela s’ajoute les coûts de la dernière guerre au Liban et de celles qu’on peut déjà voir venir, notamment avec la Syrie et le Hesbollah. Tout le budget du petit pays est englouti. Le problème de l’eau est aussi très prenant et très coûteux. Et malheureusement, si Israël se relâche dans un de ces deux principaux domaines, je peux dire sans exagérer que c’est la survie du pays qui est en jeu. C’est pour cela qu’aucune mesure ou très peu ne peut être prise concernant ces risques sismiques, quelle qu’en soit la gravité estimée. Toutefois tout ce qui peut être fait pour assurer un minimum de sécurité à la population est déjà mis en œuvre.

 

Mais le côté positif dans tout ça, ce qui nous donne une réelle espérance, c’est que Dieu nous a déjà révélé à travers Sa Parole que ces choses arriveront, et comme l’a dit Jésus en parlant de ces temps qui sont les notres, « De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche. » (Luc 21 : 31) Alors réjouissons-nous ! non pas de la catastrophe à venir mais de ce que la Parole de Dieu est vraie et s’accomplie dans notre temps !

 

 

Quelques sources :

http://www.col.fr/breve-1046.html

http://www-org.guysen.com/print.php?sid=5612

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rift_africain

http://www.kjvbible.org/geology_prophecy.html

 

Publié dans Actualité d'Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mehdi mountather 12/07/2018 13:05

La fin d'israél la fin de Daech et l'application de la charia islamique dans les pays arabes le 12.7.2018 après ces séisme en israél et en Jordanie pour éviter un séisme plus 7 ou un tsunami en israél et dans les pays arabes si la fin du monde aux non musulmans de se convertir a l'islam pour éviter l'enfer.

claire Walker 10/03/2008 16:10

Bravo pour cet article. C'est super intéressant et en plus il y a une carte pour bien visualiser ce que tu expliques. Merci pour tes informations et tes commentaires.