L'eau en Israël - Partie 2

Publié le par Cédric FRUHINSHOLZ

 

Pour chaque problème il y a une solution, et malgré les nombreuses difficultés auxquelles les chercheurs israéliens sont confrontés concernant les ressources en eau du pays, il y en a bien une là aussi, et efficace à 100%, testée et approuvée. C’est une solution ou plutôt une espérance qui vient d’en haut. Je trouve donc qu’il est important que l’on revienne à la source, c’est-à-dire la Bible, et plus précisément dans le livre du Deutéronome, parce que l’on sait que déjà à cette époque, de nombreux systèmes étaient mis en place pour récupérer et stocker le plus d’eau possible (les énormes citernes de la forteresse hérodienne de Massada par exemple).

Observons ce qu’il est écrit concernant ce bout de terre, Israël :

 

« Le pays dont tu vas entrer en possession, n’est pas comme le pays d’Egypte, d’où vous êtes sortis, où tu jetais dans les champs ta semence et les arrosais avec ton pied comme un jardin potager. Le pays que vous allez posséder est un pays de montagnes et de vallées, et qui boit les eaux de la pluie du ciel ; c’est un pays dont l’Eternel, ton Dieu, prend soin, et sur lequel l’Eternel, ton Dieu, a continuellement les yeux, du commencement à la fin de l’année. » (Deutéronome 11:11)

 

Ce n’est donc pas une surprise, la terre d’Israël n’a jamais été une terre riche en eau, autre que la « pluie du ciel », et ce sont là les paroles de Dieu Lui-même relatées par Moïse. Elle est ici comparée à l’Egypte où les nombreux affluents du Nil fournissaient une abondante quantité d’eau. La seule ressource d’eau d’Israël, suffisante pour faire vivre tout le peuple, vient donc « d’en haut ».

Qu’est-ce que cela signifie ? Que le peuple d’Israël que Dieu a appelé à vivre sur ce territoire est totalement dépendant de cette pluie pour vivre. En d’autres termes, il est dépendant de Dieu car Il est le Seul à avoir un tel contrôle sur la nature et donc sur les pluies.

 

« Si vous obéissez à mes commandements que je vous prescris aujourd’hui, si vous aimez l’Eternel, votre Dieu, et si vous le servez de tout votre cœur et de toute votre âme, je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l’arrière-saison, et tu recueilleras ton blé, ton moût et ton huile. Je mettrai aussi dans tes champs de l’herbe pour ton bétail, et tu mangeras et te rassasieras. » (Deutéronome 11:13-15)

 

Voilà lune des bénédictions de Dieu sur Israël. Il promet d’envoyer des averses, selon les saisons, pour permettre de bonnes et abondantes récoltes, afin que Son peuple soit « rassasié ». C’est en se tournant vers Lui Seul que les habitants du pays auront une terre fertile en tout temps.

 

« Gardez-vous de laisser séduire votre cœur, de vous détourner, de servir d’autres dieux et de vous prosterner devant eux. La colère de l’Eternel s’enflammerait alors contre vous ; il fermerait les cieux, et il n’y aurait point de pluie ; la terre ne donnerait plus ses produits, et vous péririez promptement dans le bon pays que l’Eternel vous donne. » (Deutéronome 11:16-17)

 

Voilà maintenant l’avertissement que Dieu donne si le peuple d’Israël venait à se détourner de Lui et à aller vers d’autres dieux : les cieux deviendraient hermétiques et plus rien n’en sortirait, ce qui créerait la sécheresse et la famine, et aboutirait inévitablement à la mort des habitants.

 

Dieu est un Dieu d’amour et un Dieu jaloux. Ce qu’Il demande de nous c’est une relation exclusive avec Lui. Il dit bien dans Sa Parole qu’en Lui et en Lui seul, nous avons toute chose en abondance et surabondance, et c’est Son désir pour Ses enfants que d’avoir le meilleur. Il nous donne tout ce dont nous avons besoin, pour que nous ne manquions jamais de rien, et ses promesses sont éternelles.

 

 « Et vous, enfants de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous en l’Eternel, votre Dieu, car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l’arrière–saison, comme autrefois. » (Joël 2:23)

 

La bénédiction est encore et toujours d’actualité, et là où l’eau paraît encore être un problème insoluble en Israël, à la lumière de la Bible, nous avons une espérance vivante et actuelle, et d’ailleurs, le verset qui suit est une nouvelle preuve de la bonté de Dieu et de l’accomplissement de Ses promesses.

 

« Dans les temps à venir, Jacob prendra racine, Israël poussera des fleurs et des rejetons, et il remplira le monde de ses fruits. » (Esaïe 27:6)

 

Nous voyons aujourd’hui en Israël le désert verdir, et qui d’entre vous n’a jamais mangé d’orange de Jaffa ?

 

« Et j’accomplirai le serment que j’ai fait à vos pères, de leur donner un pays où coulent le lait et le miel, comme vous le voyez aujourd’hui. –– Et je répondis : Amen, Eternel ! » (Jérémie 11:5)

Publié dans Israël en détail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DOMINIQUE 26/10/2008 13:47

Amen, j'aime Israël et Dieu est toujours le Dieu d'Israël, gloire à Dieu !
Nous aussi chrétiens des Nations si nous ne sommes plus en accord avec sa parole alors viens aussi sur nos vie une "sécheresse spirituelle". . L'état de sécheresse d'Israël et le même actuellement pour l'Église d'Europe. Passons du temps dans la repentance pour nos église et pour Israël car Dieu veux restaurer l'un et l'autre. Shalom mon frère