Attentat à Jérusalem - 06/03/08

Publié le par Cédric FRUHINSHOLZ

Enterrement-Jeunes-Yeshiva-Markaz-harav.jpgIl y a quelques jours, à l’entrée de la ville de Jérusalem s’est produit un événement dramatique dont vous avez sûrement entendu parler dans les journaux. Après 2 ans sans attentats dans la ville (sans compter bien sûr toutes les tentatives qui échouent presque quotidiennement), un terroriste s’est introduit dans une importante Yeshiva de la ville et à fait feu sur les étudiants. La fusillade a durée une dizaine de minutes durant lesquelles le meurtrier a tiré à la kalachnikov entre 500 et 600 balles, tuant 8 jeunes étudiants et en blessant 35 autres, dont 3 grièvement. Parmi ces jeunes victimes, deux étaient âgés de 15 ans, deux autres de 16 ans, deux de 18 ans, un jeune de 19 ans et le dernier avait 26 ans. A ce moment là, 80 étudiants religieux fêtaient Rosh ‘Hodesh, c'est-à-dire le début du mois d’Adar II, qui est le mois de la fête de Pourim, fête de grande réjouissance.

Ce terroriste était un arabe israélien de Jérusalem Est. Il s’est déguisé en étudiant juif religieux et est entré dans la librairie de la Yeshiva. Il portait une ceinture pleine de munitions et un gilet pare-balles. Après avoir achevé d’une balle dans la tête plusieurs blessés, il a finalement été tué par un officier de Tsahal qui s’est précipité sur les lieux en entendant les coups de feu.

 

Au même moment, à Gaza, après que l’attentat ait été confirmé, se sont des scènes de joie qui commencent dans les rues. Des bonbons sont distribués aux enfants, on tire à la mitraillette dans les airs, les gens se réjouissent du malheur d’Israël ! Certains disent que cet attentat est en réponse à une incursion israélienne dans Gaza, mais il n’est ici pas du tout question d’un cycle de violence « attaques, contre-attaque, représailles, revanche, etc…», car les terroristes n’ont pas besoin de raison pour répandre la terreur. Ce qui les conduit dans ces actions n’a jamais été la compassion envers leur peuple qui souffre, mais bien, et eux-mêmes le crient haut et fort et le clament sur les vidéos qu’ils enregistrent avant les attaques, la haine d’un peuple qu’ils veulent voir disparaître, c'est-à-dire le peuple Juif et le nom d’Israël. Mais jamais la population juive israélienne ne s’est réjouie de la mort d’un civil palestinien, ni même de celle de chefs terroristes.

 

Mais dans les prophéties du prophète Abdias, Dieu prévient le peuple Arabe :
« Tu ne devais pas te réjouir en voyant tes frères au moment où ils étaient perdus. Tu ne devais pas être joyeux au moment où ils étaient détruits, ni les insulter au moment où le malheur les frappait. Tu ne devais pas entrer dans la ville de mon peuple (Israël) au moment où il était détruit. Tu ne devais pas te réjouir de son malheur au moment où il était perdu, ni prendre ses richesses au moment où il était pillé. Tu ne devais pas te placer aux carrefours pour tuer ceux qui fuyaient, ni livrer aux ennemis ceux qui étaient toujours en vie au moment du malheur. Oui, il est proche, le jour où moi, le SEIGNEUR, je jugerai tous les peuples. On te fera ce que tu as fait aux autres. Tes actes mauvais retomberont sur ta tête. » (Abdias v. 12-15)

Dieu savait ce qui allait se passer, et on assiste aujourd’hui à tout cela, comme Il l’a annoncé : la destruction, les embuscades, le pillage, les insultes, les réjouissances lors du malheur d’Israël…

 map_invalid_02.jpg

Malheureusement, la propagande et l’incitation à la haine contre les Juifs et le pays commence dès le plus jeune âge et continue tout au long de la vie de ces jeunes palestiniens par de fausses informations (dans les livres d’étude notamment où la nation d’Israël n’existe même plus !), par des festins de mensonges à volonté… Cela crée le malheur de beaucoup, au sein de ce peuple palestinien, prisonniers d’un gouvernement (l’Autorité Palestinienne) qui ne met rien en place pour lutter contre le terrorisme et qui ne redistribue pas les millions d’Euros et de Dollars des nations là où il est sensé le faire. Et ce qui est triste c’est qu’Israël ne peut rien pour eux justement à cause de cette répression anti-israélienne menée par le Jihad Islamique et le ‘Hamas ainsi que les autres groupes terroristes alentours. Régulièrement des civils palestiniens sont exécutés pour la seule faute de vouloir faire la paix avec Israël, même sur des soupçons infondés. Ces gens-là ont bien compris qu’ils ont tout à gagner à vivre en paix : la sécurité (défense, hôpitaux…), le travail, l’éducation… Et face à cela, Israël est impuissant, à moins de mettre en danger ses propres civils, ce qui, pour toute démocratie, est inacceptable.

 

Au milieu de tout cela il y a des cessez-le-feu, des trêves, mais une paix durable est humainement impossible. C’est pourtant ce que recherchent les civils israéliens et palestiniens, pour ceux qui réalisent l’état de la situation. Mais tant que des groupes terroristes imposeront une dictature, ou encore que des gouvernements alentours, comme l’Iran, auront comme but premier de « rayer Israël de la carte », comment peut-on imaginer une fin heureuse ? Tant qu’il y a aura la moindre graine de haine et de désir d’annihilation complète du peuple Juif et d’Israël, il y aura toujours un obstacle infranchissable.

 

Mais les prophètes nous donnent une saine et vraie espérance qui n’est pas humaine, mais divine, et c’est à cela que l’on peut s’accrocher, car si les autres prophéties s’accomplissent, alors on peut avoir l’assurance que celles-là aussi verront leur jour venir :

« Car je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; On ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit. Réjouissez–vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer ; car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie. Je ferai de Jérusalem mon allégresse, et de mon peuple ma joie ; on n’y entendra plus le bruit des pleurs et le bruit des cris. […]Le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion, comme le boeuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel. » (Esaïe 65 : 17-19 ; 25)



Enfants-assassin-s.jpg

Publié dans Actualité d'Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

André Moisan 12/03/2008 11:01

Cher Cédric ,
Félicitations ! C'est un excellent début !!

Matt 10/03/2008 22:17

Merci mon frère, pour cet article qui résume en quelques lignes la situation que supporte Israël quotidiennement.Merci de montrer le vrai visage des groupes térroristes.Peut-être que ton blog et le mien sont tout simplement une goutte d'eau de vérité dans un océan de mensonge que diffuse les médias occidentaux, mais qu'est-ce que ça fait du bien de faire éclater la vérité afin de défendre le peuple de Dieu!!! N'est-ce pas? Que notre Seigneur te bénisse Cédric ainsi que ta chérie;-)
Et a très bientôt "ça approche... ;-)"
Shalom mon frère.