Guilad Shalit, déjà 2 ans...

Publié le par Cédric FRUHINSHOLZ

Le 25 juin 2006, deux soldats Israéliens de Tsahal sont enlevés à la bordure de Gaza, Guilad Shalit, jeune soldat d’à peine 20 ans, franco-israélien, et Eliahou Osheri. Ce dernier avait 18 ans et les terroristes l’ont froidement exécuté d’une balle dans la tête.

 

Il y a donc 2 ans, des terroristes du Hamas se sont infiltrés en terre d’Israël via un tunnel qu’ils avaient eux-mêmes creusé, pour prendre à revers le tank dans lequel se trouvaient les jeunes soldats. Ils ont alors emmené Guilad dans la bande de Gaza et ont commencé leur chantage auprès du Gouvernement Israélien.

 

En deux ans, il n’y a eu aucune avancée dans sa libération. Il y a bien eu plusieurs lueurs d’espoirs mais sans résultats. A l’origine des négociations, le Hamas a proposé un plan d’échange à Israël en trois étapes. Tout d’abord ils transféraient leur prisonnier à l’Egypte ; de son côté Israël devait libérer 100 prisonniers, parmi lesquels des responsables d’attentats meurtriers, ainsi que toutes les femmes et les enfants. Ensuite le soldat serait remis aux autorités Israéliennes qui devaient s’engager à relâcher 350 autres prisonniers, et enfin pour finir l’échange, l’Etat hébreu devait encore libérer de ses prisons 500 hommes !

Cela ne ressemble en rien à un échange honnête et équitable, mais les Nations et l’ONU ne voient toujours rien qui mérite d’être sanctionné.

 

Finalement, selon certaines sources palestiniennes, les règles ont changé, et le Hamas exige maintenant que la totalité des détenus de leur liste, concernant les deux premières phases, soit libéré en une seule fois (je rappelle qu’elle comprend un grand nombre d’auteurs d’attentats et beaucoup d’autres volontaires à cela, mais qui souvent ont été arrêtés soit avant, soit pendant leur tentative d’assassinat). Le Premier Ministre israélien Ehoud Olmert refuse de céder à ce chantage, mais ne propose pour le moment rien d’autre à la famille de Guilad qui attend que leur fils soit délivré sain et sauf de ce cauchemar.

 

Nous étions, Mardi 24 au soir, à la veille de ses 2 ans de détention, à un rassemblement devant la maison du Premier Ministre, pour nous tenir aux côtés de la famille Shalit et les supporter dans leur souffrance. Son papa, Noam Shalit, lui a demandé, en colère, d’arrêter ses beaux discours et ses débats politiques, et de commencer à être actif : « Il faut agir, le temps des actes est venu ».

 

Du côté du Hamas, la guerre psychologique contre Israël continue. Il y a à peu près un an, les terroristes du groupe armé ont mis en scène l’enlèvement du soldat israélien, en recréant un tank en carton, le tunnel par lequel ils se sont infiltrés et allant même jusqu’à représenter Guilad Shalit par un acteur portant les mêmes lunettes que lui. Tout cela a été filmé et on peut même ressentir au travers de ces images l’esprit de « fête » qu’il y a autour de cette reconstitution macabre. Info Live TV en a diffusé des extraits lors d’un journal diffusé le 21 Juin 2007 : (http://www.infolive.tv/fr/infolive.tv-7020-israelnews-le-hamas-met-en-scene-lenlevement-de-guilad-shalit).

 

Dans cette situation qui semble bloquée, nous devons proclamer notre espérance, selon les paroles de David :

 « Il fait droit aux opprimés ; Il donne du pain aux affamés ; L’Eternel délivre les captifs ! » (Ps 146 : 7)

 

Ce n’est, en effet, pas dans l’homme que nous trouvons notre secours, mais dans le Dieu d’Israël, fidèle à Son alliance et à Ses promesses, et c’est à Lui que nous voulons crier pour libérer Ses captifs des mains de leurs oppresseurs !

« Il vit leur détresse, lorsqu’il entendit leurs supplications. Il se souvint en leur faveur de Son alliance ; Il eut pitié selon Sa grande bonté, et Il excita pour eux la compassion de tous ceux qui les retenaient captifs. » (Ps 106 : 45-46)

Publié dans Actualité d'Israël

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Matt 04/07/2008 22:14

En effet pensons à Guilad, qui est toujours entre les mains du Hamas.
Au lendemain de la nouvelle de la libération d'Ingrid Bétancourt, espérons que la libération de Guilad arrive bientôt.

Jojo 04/07/2008 13:46

Je trouve ça vraiment horrible ! Et de plus, l'échange proposé n'est absolument pas équitable... Merci pour ces informations (que je n'ai pas compris à la TV).
Joanna